Le forum des Papas et des Mamans !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'école : questions et réflexions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tsiporah
Admin
avatar

Féminin Messages : 961
Réputation : 220

MessageSujet: L'école : questions et réflexions   Mar 11 Oct - 18:56

Voilà, pour faire écho à la conversation qui a spontanément commencée sur le topic de bavardage, je commence ici un nouveau sujet sur l'école.


Pour te répondre @Chalchiuhtlicue : J'ai enseigné quelques mois chez les petits et globalement, ce qu'on attend d'eux c'est de découvrir le métier d'élève. Pour certains c'est la première expérience de collectivité, donc apprendre à vivre en groupe, respecter des consignes ... Apprendre à se concentrer sur une tâche imposée, respecter les différents moments de la journée ... Et puis commencer quelques apprentissages de bases autour de thématiques (les saisons, les pompiers, les aliments, les couleurs ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obrigada

avatar

Féminin Messages : 610
Réputation : 135

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mar 11 Oct - 22:31

Comme certaines ici, je crains la scolarisation. J'ai rêvé d'IEF, mais au final de même que j'apprécie confier AL à sa nourrice ou à la garderie et voir qu'elle y vit et découvre des choses différentes d'avec nous, je pense que je trouverai du positif à sa scolarisation. Un peu dans le genre "avant j'avais des principes, etc".
Mais je n'ai pas eu de soucis dans ma scolarité. Enfin... j'étais la bonne élève trop sage, trop discrète, qui fait ce qu'on lui demande mais pas plus. Et c'est resté. C'est sûrement aussi lié à l'éducation de mes parents. Je crains la standardisation de l'école, la compétition et la comparaison mais je ne pense pas que nous serons prêts / capables d'accompagner seuls AL.

Parfois nous pensons à l'IEF mais en vrai je pense que si nous retardons l'entrée en maternelle ce sera déjà bien parce que je ne me vois pas arrêter de travailler totalement, mon mari ne se voit pas garder nos enfants toute la journée, et actuellement déjà nous apprécions de partager la garde et l'éducation de notre fille avec sa nounou donc je pense qu'au final nous apprécierons l'école aussi.
Pour l'instant ce qui est quasi sûr c'est qu'elle n'ira pas à l'école à 2,5 ans en septembre prochain, ni à 3 ans pile en janvier mais plutôt à 3,5 ans en septembre d'après. Elle resterait une année de plus chez la nounou / halte garderie sans qu'on se mette la pression niveau apprentissage. Pour la suite j'ai du mal à me projeter plus loin, tant de choses peuvent changer (2e voire 3e enfant, déménagement, changement de boulot, etc)

Mon mari n'est pas français et chez lui l'école commence à 4 ans donc il était surpris de nos 3 ans voir 2,5 ans habituels. Ensuite, même si je reconnais tout à fait le travail des enseignants de maternelle (pour l'avoir exercer quelques mois), j'ai l'impression que c'est beaucoup de fatigue, de contraintes, de standardisation, de pression pour des apprentissages qui peuvent se faire en famille assez facilement et très naturellement.
Je pense que l'école vers 2,5 ans ou même 3 ans a des avantages, notamment quand l'environnement familial n'est pas assez stimulant ou enrichissant mais j'estime que ce n'est pas mon cas.
Pour l'instant dans l'idée elle ne perd pas d'année, juste comme elle est de janvier elle serait un peu plus vieille que les autres petites sections. Mais bon, rien n'est gravé dans le marbre, si ça se trouve elle sera très en demande plus tôt et on la suivra ou à l'inverse l'évolution de notre organisation familiale nous permettra de repousser encore d'un an ou plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frodon

avatar

Féminin Messages : 1362
Réputation : 367
Age : 27

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mer 12 Oct - 0:00

Très bonne idée ce topic!

Personnellement je n'ai pas de mauvaise expérience avec l'école, j'étais la bonne élève "réservée" et "calme" comme c'était écrit sur tous mes bulletins. La pression venait surtout de l'extérieur, mes parents me poussaient beaucoup trop et je me poussais trop aussi.
@Tsiporah pour ce que tu disais sur le topic de papote, je n'ai rien contre les profs en soi, c'est le système qui me pose souci. La manière dont on éduque les enfants à l'école (rythme imposé, notes etc.) c'est pas quelque chose qui convient à mes convictions en fait. C'est pas ce que j'ai envie de transmettre.
Pour l'instant j'ai encore bien le temps de changer d'avis, mais je penche plutôt pour l'ief. Je lis des blogs et des forums, j'ai vu qu'il existe des groupes sur fb de rencontres départementales pour les enfants ief. On verra si je m'en sens capable après tout ça, et il faudra que je me fasse à l'idée de l'école publique si c'est pas le cas car on n'aura pas les moyens de payer une école privée. Ce qui est sûr c'est qu'il faudra que je me prévoie des temps seule chaque semaine, que quelqu'un puisse vraiment prendre le relai pour me vider la tête car ça ne doit pas être de tout repos!

Sinon, on m'a parlé de parents qui se regroupent pour l'ief et se relaient. Comme ça les enfants sont en groupe et ne sont pas toujours avec le même adulte. Ca me parait pas mal, mais j'ai rien pu trouver sur internet pour l'instant pour en savoir plus. Sinon faut qu'on monte le nôtre (hein @Priestess of mars lunette )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaoranamoana

avatar

Féminin Messages : 811
Réputation : 274
Age : 27

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mer 12 Oct - 9:52

@Frodon si l'IEF te tient toujours à coeur au moment de se lancer, un ex-mmz avec qui j'ai contact est actuellement IEF pour sa fille qui a l'âge de la première année de maternelle ! Je te donnerai son contact pour que tu puisse discuter :) Et effectivement, elle a une baby-sitter qui intervient une à deux fois par semaine à la maison (vu qu'elle a en plus un tout petit à gérer) sinon elle pèterait un câble haha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obrigada

avatar

Féminin Messages : 610
Réputation : 135

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mer 12 Oct - 9:55

@Iaoranamoana : c'est qui ?

Par contre, je pense qu'on ne peut parler d'IEF qu'à partir de 6 ans, avant l'instruction n'est pas obligatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reubeuh

avatar

Féminin Messages : 1080
Réputation : 215
Age : 28
Localisation : Grenoble (Isère, 38)

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mer 12 Oct - 10:54

Je n'ai pas forcément une mauvaise expérience avec l'école... J'étais une élève moyenne qui s'ennuyait, mes bulletins sont remplis de "peut mieux faire", je me sentais pas du tout à la place mais j'ai jamais été une élève qui se faisait engueuler... Par contre j'ai eu pas mal de commentaires qui m'ont marqués de la part de mes instits/profs, et vu ma sensibilité ça me touche encore. En plus, à l'âge adulte j'ai été diagnostiquée à haut potentiel, donc je suis un peu déçue d'avoir cru pendant des années que j'étais bête (alors que je n'étais juste pas adaptée dans le système scolaire). Ca me fait peur. Et puis niveau estime de soi c'est pas bon du tout.

Simplement, le fait d'avoir commencé à élever un enfant dans le respect de son rythme (motricité libre, biberon à la demande, DME, etc) ben je me rends compte que suivre son rythme est important, donc je préférerai continuer comme ça.

Je me suis pas mal renseignée et écouté des conférences sur le sujet de l'IEF et ça correspond totalement à ma vision des choses... Je trouve ça bête d'apprendre pour une note, et je n'ai jamais aussi bien appris qu'en m'amusant (alors que les cours, ça fait belle lurette que je les ai oublié). Je trouve ça plus sain d'être à l'extérieur, dans le vrai monde à apprendre la vie, plutôt qu'enfermé dans une classe...

Donc voilà, je n'ai rien contre l'école, je ne suis même pas encore décidée sur ce qu'on fera, je suis partagée parce que je veux suivre le rythme de mon enfant, mais peut être qu'il voudra aller à l'école, j'en sais rien, et à la fois j'ai peur de lui transmettre mes angoisses... Et puis j'ai tendance à être dans la compétition (pour moi) et j'ai pas envie de lui filer ça non plus, c'est source de trop de stress...

@Obrigada à partir du moment où tu instruits ton enfant, c'est de l'IEF... C'est toi qui décide ce que tu fais avec !

Je suis une maman en IEF, ses deux plus petits (4 et presque 3 ans) ont eu envie d'apprendre à lire donc ils font ça en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaoranamoana

avatar

Féminin Messages : 811
Réputation : 274
Age : 27

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mer 12 Oct - 11:37

@Obrigada une ancienne je crois que son pseudo c'était un truc comme Clemenssis (Clemen-quelque chose en tout cas !)
Après comme dit @Reubeuh l'instruction est pas obligatoire mais comme on dit qu'ils vont à la maternelle la plupart des familles disent qu'ils font IEF et ils le précisent lors du dossier plus officiel d'entrée en CP (il me semble lunette )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obrigada

avatar

Féminin Messages : 610
Réputation : 135

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mer 12 Oct - 11:43

@Iaoranamoana : Merci ! Je ne la connais pas.

Effectivement, peut-être que lorsqu'on me demandera où ma fille va à l'école à ses 3 ans, je répondrais qu'on fait de l'IEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seize

avatar

Féminin Messages : 222
Réputation : 76
Age : 30

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mer 12 Oct - 13:09

Pour rebondir sur ce qui me gêne le plus, et @Iaoranamoana l'a plutôt bien résumé en disant que la société ne protège pas nos enfants et ne leur donne pas les moyens de grandir correctement. Et notamment au niveau de l'école. Par exemple, de voir des classes surchargées (30 en TPS/PS à partir de janvier chez nous, sérieusement ?????), d'entendre des PE aboyer sur les enfants, de devoir les réveiller à une heure imposée (encore pire avec les TAP), de les mettre dans un contexte de compétition, ... Il y a tellement de choses qui m'interpellent en tant que maman, alors que je suis consciente de tous les paramètres qu'il faut prendre en compte. De voir une école qui ne PEUT pas accompagner ses élèves dans les apprentissages, parce que les instits ne sont pas formés (ou très peu) aux dys par exemple.

@Tsiporah : et justement, j'ai peur que nos enfants, éduqués avec des principes de respect de leur rythme, de positivité, de bienveillance, soient en décalage dans ce grand moule de l'école. Attention, je ne dis pas que les profs ne sont pas bienveillants, mais qu'on ne leur laisse pas les moyens de l'être autant qu'ils le voudraient.

Je sais qu'il a encore le temps de grandir (il ne rentrera pas à l'école avant septembre 2018, il aura 3 ans et quelques) mais il tape pas mal en ce moment, un peu comme s'il voulait interagir avec nous. On lui explique donc que non, ça fait mal, les mains, les caresses, tout ça tout ça. Très (trop) régulièrement, j'entends des instits dire des enfants mordeurs/tapeurs qu'ils sont "méchants", "pas sages",... Non merci.

Comme d'habitude, je pense que mes écrits sont confus et pas très clairs mais je suis ravie de pouvoir échanger avec vous sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breiz

avatar

Féminin Messages : 1447
Réputation : 304

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mer 12 Oct - 13:48

SUper sujet, j'ai tout lu sans trouver le temps de répondre.
Je suis en pleine reflexion sur ça aussi en ce moment.
Étant issue d'une famille pur EN (deux parents PE, la plupart des mes oncles et tantes enseignants aussi, de l'université à la maternelle de ZEP) j'ai un peu du mal à envisager de ne pas scolariser mon enfant, mais j'avoue que les idées d'écoles alternatives me branchent bien.
Maaaais on n'a pas les sous pour.
Donc soit on devient très riches, soit on trouve une solution.
L'IEF je m'en sens pas les épaules, et très prosaïquement, si je fais de l'IEF, je perds une place dans mon agrément de nounou je pense, donc forte baisse de revenus (enfin disons plutôt jamais de hausse) et ça me parait pas envisageable dans notre situation financière actuelle.

Après j'ai une amie qui s'est tellement investie dans le projet d'école démocratique qui s'est fondée près de chez elle qu'elle est la directrice de l'école :D
Sur le papier, ce projet a l'air génial (une seule classe, de trois à 18 ans ; plusieurs adultes dont des parents bénévoles qui tournent pour l'encadrement, etc). Mais par exemple le truc qui me fait tiquer c'est que si c'est ma copine qui a la direction, c'est parce que c'est la seule de l'association a avoir 5 ans d’éducation nationale derrière elle... comme assistante d'éducation. Donc ça veut dire que là dedans, PERSONNE n'a jamais enseigné.
Autant pour des maternelles ça me choque pas plus que ça, autant pour la suite un peu plus.

Sachant que le principe de l'école de toutes façons c'est de laisser les gamins faire ce qu'ils veulent. Genre il veut aller jouer au ballon dehors toute la journée ? Bah il y va. Ça dure trois mois comme ça ? Bah c'est cool.
Alors ça vend un peu du rêve, c'est en total adéquation avec mon mode de pensée (et à priori un peu celui du forum) de suivre les rythmes de l'enfant etc... sauf que bon si ton gamin ça l'intéresse pas d'apprendre à lire, bah il apprend pas. Du tout. Jamais. (d'après les fondateurs de ces types d'école, ça n'arrive pas, mais l'âge moyen d'apprentissage de la lecture se situe entre dix et treize ans je crois bien :/ )

Et M Breiz (qui a quinze ans de plus que moi) n'arrive pas à admettre que rester le cul sur une chaise à réciter par coeur le passé simple de être/avoir/dormir/manger etc c'est vachement moins marrant que de faire des jeux rigolos pour apprendre à conjuguer.
En bref il reproche à l'EN de toujours pousser vers plus de jeu/loisirs l'éducation au lieu de faire rentrer des trucs dans le crâne des gamins qui en savent de moins en moins.
Et je ne sais pas quoi lire/lui faire lire pour le faire changer d'avis sur ça.
Lui il a été interne à l'âge de 11 ans dans collège/lycée catho de Rennes parce que près de chez lui le niveau n'était pas assez bon. Et quand hier dans une émission de France Culture on entendait que 80% des ouvertures de nouvelles écoles hors contrat étaient non confessionnelle, son premier réflexe ça a été de dire "ah oui des boites à bac en gros", et il a fallu que ça soit moi qui lui dise "bah non patate, des pédagogies alternatives, des écoles Montessori tout ça".
(J'ai l'impression de dresser le portrait d'un gros réac en fait, mais pas du tout, il est largement assez ouvert d'esprit pour changer d'avis, seulement il faut que je lui mette les bonnes études et les bons bouquins sous le pif au bon moment :D J'ai acheté le Céline ALvarez à une copine qui l'avait reçu en double déjà, ça va nous donner une piste !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://parentsimparfaits.wordpress.com/
Reubeuh

avatar

Féminin Messages : 1080
Réputation : 215
Age : 28
Localisation : Grenoble (Isère, 38)

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mer 12 Oct - 14:01

@Breiz Juste, passé 3 ans ton enfant ne compte plus dans ton agrément ;)

Je suis pas forcément d'accord pour la lecture, notamment si les parents lisent beaucoup... L'enfant imite !

Ceci dit pour le reste je suis assez d'accord... Et je serai plutôt partante pour un mixte IEF école à la maison ^^ En fait pour l'instant je suis assez IEF pour la maternelle... Après les enfants sont plus grands et plus à même de prendre leurs décisions, donc j'aviserai ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsiporah
Admin
avatar

Féminin Messages : 961
Réputation : 220

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Mer 12 Oct - 15:52

@Obrigada De toute façon ta poulette étant de 2015, son année "normale" d'entrée en PS c'est 2018 pas 2017 clin d’œil

Je vais me faire un peu l'avocate de l'EN mais bon j'assume. Je pense que le gros problème de l'école aujourd'hui c'est qu'elle est profondément inégalitaire. (Y a pas que moi qui le pense, hein, j'ai lu des articles à ce propos il y a quelques jours). Nous bénéficions d'une liberté pédagogique assez intéressante. Je rappelle que je suis enseignante dans le privée, scolarisée toute ma vie dans le privée donc j'avoue ne pas pouvoir jurer qu'il en est de même dans le public.
Cette liberté pédagogique nous permet de faire apprendre comme on veux du moment qu'on fait apprendre ce qui est au programme. Alors forcément, les enseignants n'utilisent pas tous cette liberté de la même manière. Ça va du prof tourneur de pages (aujourd'hui livre de maths p 12, demain p 13 ...) à des profs qui se décarcassent pour mettre en place des manières d'apprendre différentes, des ateliers, des parcours personnalisés ...
Je pense également qu'il y a un décalage entre les années 80/90 où nous étions scolarisés et aujourd'hui. Je crois quand même que les choses s'améliorent, au moins un peu.
Par exemple aujourd'hui on parle plus de notes, en élémentaire. Ou alors c'est un prof très réac. Tout les collègues que j'ai fréquentés sont pareils. Aujourd'hui, on évalue des compétences (acquis, en cours d'acquisition ou non acquis). Le problème c'est que les parents parlent toujours de notes et nous demandent sans arrêt de "traduire" nos observations en notes face palm ce que pour ma part je refuse.

Un autre gros problème c'est le fait que l'école est extrêmement mal vue par la société. Autrefois les enseignants étaient des notables respectés. Aujourd'hui à CHAQUE fois qu'un enseignant gronde un enfant, lui fait une remarque ou autres, les parents somment l’enseignant de se justifier, et le plus souvent devant l'enfant. Les parents ont très peu confiance dans les enseignants. Je ne veux pas tomber dans le "c'était mieux avant", parce que les choses évoluent et c'est tant mieux. Mais des fois, un peu de considération ça ferait du bien.

Bref, je crois que mon post est un peu décousu, j'espère avoir pu quand me faire comprendre Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reubeuh

avatar

Féminin Messages : 1080
Réputation : 215
Age : 28
Localisation : Grenoble (Isère, 38)

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 1:07

@Tsiporah je comprends ce que tu dis mais juste à titre perso pour la fin : j'ai été tellement souvent grondée de manière injuste que clairement je prendrai toujours la défense de mon enfant si l'enseignant n'est pas bienveillant... Et j'aurai peur que ce soit le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaoranamoana

avatar

Féminin Messages : 811
Réputation : 274
Age : 27

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 13:58

@Breiz tiens sur le livre de Céline Alvarez justement j'ai lu un article très intéressant sur ça, qui critique un peu et j'ai trouvé la mise en perspective intéressante.
http://fcahen.neowordpress.fr/2016/10/01/desoles-nous-ne-sommes-pas-celine-alvarez-nous-ne-sommes-que-des-profs/

@Tsiporah je valide sur la liberté pédagogique ! Même trop pour certains jeunes profs qui se sentent complètement perdus et noyés. Pour ce qui est l'inégalité c'est clair, on est un des pays les plus inégalitaires d'Europe.

@Reubeuh je crois que le problème n'est pas de prendre la défense de son enfant mais de l'image qu'on envoie à l'enfant. Mes parents (et je vois aussi plusieurs parents d'élèves faire ça) s'ils sont en désaccord avec le prof le rencontre sans l'enfant, pour pouvoir discuter, se faire une opinion, et mettre en parallèle ce que l'enfant a dit. Le tout est d'avoir une opinion plus globale sans casser la crédibilité. C'est comme quand on dit que les parents ne montrent jamais le désaccord devant l'enfant, alors que parfois les parents ne partagent pas le même avis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reubeuh

avatar

Féminin Messages : 1080
Réputation : 215
Age : 28
Localisation : Grenoble (Isère, 38)

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 14:06

@Iaoranamoana Mais je ne suis pas d'accord niveau parental non plus... Si je n'ai pas la même opinion que monsieur, je ne vais pas me gêner pour intervenir, et il fait de même. Et heureusement, parce que quand l'un des deux pète un câble et hurle sur le petit, il vaut mieux que l'autre intervienne tout de suite...

EDIT : je parle effectivement uniquement de quand l'adulte est injuste hein... Je vais pas intervenir à chaque fois que je suis pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaoranamoana

avatar

Féminin Messages : 811
Réputation : 274
Age : 27

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 14:08

@Reubeuh oui mais là du coup tu parlerais en tant que gros craquage auquel il faut mettre le ola ? Ici on a quand même des différences nombreuses sur l'éducation, et on doit discuter pour parvenir à un consensus, ce n'est pas forcément votre cas peut-être ? Parce que du coup si j'intervenais ou vice-versa notre parole serait continuellement mise en doute et on aurait aucune "feuille de route" claire vu nos différences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reubeuh

avatar

Féminin Messages : 1080
Réputation : 215
Age : 28
Localisation : Grenoble (Isère, 38)

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 14:16

@Iaoranamoana Non je parle en cas de craquage. Fin personnellement la bienveillance est un travail sur moi assez lourd, j'ai du mal à supporter qu'Elias s'exprime (alors que je voudrai vraiment le faire) et des fois quand me pèse trop je suis tendue comme pas possible et du coup mon copain intervient pour dire "là tu n'es pas juste, je prends le relai". Et je fais pareil quand lui craque.

Le truc c'est que par contre niveau éducation on est vraiment sur la même longueur d'onde, chez nous y'a pas de punition ou quoique ce soit, même niveau engueulade on "gronde" pas... Du coup si j'apprends qu'ailleurs il s'est fait crier dessus mettre au coin ou quoi, déjà j'irai voir le prof (pas forcément avec mon enfant) mais par contre je dirai clairement à mon enfant que je suis pas d'accord avec cette façon de faire, qu'on a d'autre moyen de s'exprimer.

Si je ne veux pas qu'il agisse comme ça, je ne validerai pas le fait qu'un adulte agisse comme ça avec lui... Et je n'en ai rien à foutre que l'adulte perde en crédibilité.

Je pars du principe qu'il est plus productif de comprendre pourquoi l'enfant agit ainsi et de lui montrer un autre chemin que de punir bêtement en fait.

Mais du coup j'ai totalement conscience que ma façon de penser n'est pas forcément compatible avec l'enseignement tel qu'on le trouve actuellement, d'où ma réticence à le mettre dans cette situation ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaoranamoana

avatar

Féminin Messages : 811
Réputation : 274
Age : 27

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 14:20

@Reubeuh du coup je suis totalement d'accord avec toi pour le craquage ou la punition "abusive" ! Pour ma part je parlais vraiment de différences de points de vue en soi pas "dramatique" mais qui hérissent selon la perspective de chacun. Genre je suis plutôt "sans punition" et voix calme, lui est plus ... sanguin ? lunette On va dire qu'il a pas eu une éducation 100% respectueuse et qu'il n'a pas réfléchi dessus.

Du coup ce que tu décris pour moi ça va avec ce que disais @Tsiporah : aller voir le prof sans son enfant mais dire qu'on est pas forcément d'accord avec lui et qu'on a discuté, c'est aussi prendre en compte le prof dans son statut (l'adulte qui doit gérer d'autres enfants avec chacun des particularités qu'il doit apprendre à connaître). Ya des parents qui n'ont jamais cette démarche et qui défendent bec et ongles leur enfant même quand celui-ci a tort et je pense que c'est de ceux-là que parlait @Tsiporah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reubeuh

avatar

Féminin Messages : 1080
Réputation : 215
Age : 28
Localisation : Grenoble (Isère, 38)

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 14:25

@Iaoranamoana Ben imaginons, exemple... Un enfant frappe un de ses camarades et se fait punir par le prof.

Pour moi le truc c'est dire à son enfant "tu n'avais pas à frapper ton camarade, qu'est ce qui s'est passé ? Tu ne frappes pas d'habitude... Est ce qu'il a fait quelque chose qui t'a embêté ? Ok, il n'avait pas à faire ça, mais toi qu'est ce que tu aurais pu faire plutôt que de le taper ?" fin bref mener à la réflexion de pourquoi il a fait ça, qu'est ce qu'il a ressenti, comment il aurait pu réagir, pour finir par l'encourager à aller s'expliquer avec le copain ET s'excuser.

Par contre, s'il revient en me disant qu'il a été puni, privé de récré, qu'il doit copier des lignes ou quoi... Je ne suis pas d'accord avec le prof. Ce qui ne veut pas dire que je ne valide pas que mon enfant a eu tort.

Peut être que j'ai une image trop ancienne de l'école (je me souviens des dizaines de lignes à copier qui m'ont bien marquées) mais j'ai vraiment peur de cet aspect engueulades/punitions non productives en fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaoranamoana

avatar

Féminin Messages : 811
Réputation : 274
Age : 27

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 14:34

@Reubeuh effectivement le coup des lignes dans la plupart des bahuts c'est plus de mise ! Pareil privé de récré c'est très rare (ici c'est pour les plus gros agitateurs, avec qui l'équipe est complètement désemparée). Après c'est le point négatif de la liberté pédagogique, certains profs sont anciens écoles (alors que parfois ce sont des nouveaux profs hein) mais ici la plupart des sanctions c'est : mot dans le carnet (plus pour le côté dialogue avec la famille d'ailleurs)(carnet physique ou en ligne), heure de colle avec travail à faire (tout dépend de l'origine de la sanction : ça peut être un devoir non fait, une réflexion, un travail d'intérêt général ect ...), une exclusion-inclusion (l'élève n'est plus en cours mais ne reste pas chez lui à se tourner les pouces, et là malheureusement ça dépend des moyens de l'établissement, la commune, le tissu partenarial .. Dans certaines villes ça va être découverte d'une asso, dans d'autres "juste" être dans le bahut de manière différente comme être auprès d'un agent). Au final les exclusions sont assez mal perçues et ne sont plus encouragées par le rectorat. Malheureusement ce dernier donne peu de pistes (et les formations internes sont une grosse blague) du coup les personnels sont démunis. Après je parle d'adolescents donc avec la facette crise d'ado en plus. En primaire le rapport est encore différent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obrigada

avatar

Féminin Messages : 610
Réputation : 135

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 14:38

Moi de ce que j'ai vu en tant que prof des écoles, les lignes et la privation de récré c'étaient assez fréquent...

D'ailleurs mon ancienne nounou donne des lignes à ses enfants aussi, ça m'avait fait bizarre, n'ayant jamais connu ça chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reubeuh

avatar

Féminin Messages : 1080
Réputation : 215
Age : 28
Localisation : Grenoble (Isère, 38)

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 14:42

@Iaoranamoana Peut être que ça a changé alors effectivement...

Mais ce que j'ai vécu c'était "t'as pas fait tes devoirs ? allez, des lignes !" et personne m'a jamais posé la question de pourquoi je faisais pas mes devoirs... J'étais juste "une feignante"... Alors que non, je m'ennuyais, et puis ma mère bossait tout le temps donc en sortant de l'école je devais aller chercher ma soeur, m'occuper d'elle le soir, préparer à manger, donc ouais j'avais pas le temps de faire mes devoirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iaoranamoana

avatar

Féminin Messages : 811
Réputation : 274
Age : 27

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Jeu 13 Oct - 15:03

@Reubeuh effectivement t'es pas tombée sur de bons pédagogues :/ Je veux pas brosser un tableau idyllique mais beaucoup de mes collègues profs s'intéressent à la globalité de la situation du gamin avant quoi que ce soit (sauf s'ils sont dans une période difficile pour eux, qui impactent leur capacité d'empathie). D'ailleurs je trouve que la hausse des postes de médico-social même si encore bien peu par rapport aux besoins révèlent quelque chose de ce côté là. Après je dis pas, ya des cons :/ C'est tellement dommage quand on tombe dessus, et pour voir les profs qu'a eu mon mec oui ça fait des dégâts Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsiporah
Admin
avatar

Féminin Messages : 961
Réputation : 220

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Ven 14 Oct - 14:28

@Iaoranamoana Intéressant ton article !


Sinon concernant les punitions, là encore je crois qu'il y a des grandes disparités. Je punis très rarement, et je suis le plus souvent dans le dialogue et la demande de réparation. Mais je reconnais avoir des collègues qui collent des lignes très souvent, parfois même parce que les parents n'ont pas signé un devoir ...
Par contre, je pense que parfois, isoler un peu l'enfant est une bonne chose pour permettre de désamorcer la situation et laisser le temps à tout le monde de se calmer avant de pouvoir discuter.

Pour en revenir aux parents qui viennent constamment te demander des comptes, ce qui personnellement me hérisse le poil c'est que pour un bon nombre de parents leur enfant n'est JAMAIS responsable. C'est tout bonnement impossible. C'est toi l'enseignante qui n'a rien compris à l'histoire et qui une incapable. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reubeuh

avatar

Féminin Messages : 1080
Réputation : 215
Age : 28
Localisation : Grenoble (Isère, 38)

MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   Ven 14 Oct - 16:09

@Iaoranamoana Oui j'avais pas que des bons profs...

@Tsiporah Non, moi souvent je ne suis pas d'accord avec la punition donnée (mais je suis d'accord qu'isoler l'enfant est utile) mais par contre je reconnais quand mon enfant a fait une connerie...

Rien que l'année où j'étais pionne le nombre de punitions que j'ai vu pfiou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'école : questions et réflexions   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'école : questions et réflexions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questions à poser quand on visite une école
» Plein de questions sur la (non ?) scolarisation...
» Questions pour les gendarmes
» Entrée à l'école sans BCG : comment faire ?
» [Divers écoles de spécialité] École des Pilotes de la Flotte à St Malo 35

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le parlottoir  :: Au quotidien-